Nienna Tiwele Chargement en cours...

La nouvelle lune du 7 novembre 2018

06/11/2018
La nouvelle lune du 7 novembre 2018

Bonjour à vous tous et à vous toutes.

Comment allez-vous depuis la pleine lune du 24 octobre ? Comment vous sentez-vous ?

Avez-vous ressenti ou répondu à l’appel d’un lâcher-prise et d’une dépossession de tout ou partie de vos valeurs sécuritaires et superflues acquises en Taureau pour vous reconstruire au-delà des apparences et indépendamment des valeurs parentales afin de vous recréer avec une toute nouvelle expression en Scorpion? avez-vous pu trouver un certain équilibre qui devait être source d’harmonie intérieure ? Avez-vous pu canaliser une certaine tension intérieure, et avez-vous permis à la réflexion de s’installer plutôt que de vous laisser emporter par vos émotions et de réagir à ce qui se présentait ? Avez-vous pu mettre un nom sur vos insatisfactions et décidé de vous mettre en mouvement pour changer ce qui ne convient plus dans vos vies ? Avez-vous pu saisir les opportunités de changements que les énergies apportaient et y avez-vous répondu ? Êtes-vous donc prêt à modifier ce qui doit l’être dans votre vie et à poser de nouvelles intentions ?

Ainsi, cette Nouvelle Lune du 7 novembre 2018, transite le signe des Scorpion, c’est-à-dire que toutes nos énergies, notre force vitale et nos émotions vont devoir passer sous la loupe transformatrice d’un signe profond et régénérateur.

En effet, une Lune en transit dans le signe des Scorpions est dite « en chute », c’est-à-dire que son action perd de la puissance et de l’importance, ce qui peut être difficile à vivre pendant son transit dans ce signe. Cette Lune est sous la maîtrise de Pluton et de Mars, ce qui lui donne un côté un peu radical dans le sens qu’elle n’aime pas la demi-mesure. Cette Lune est donc passionnée, excessive, jalouse, violente, possessive, elle est attractive, magnétique, impulsive, mais aussi intuitive, elle sent le sens profond des choses, et à besoin de confrontation ou de rapport de force pour se sentir vivante.

Quant au Soleil en transit dans le signe des Scorpions, il est lui aussi sous les influences de Pluton et de Mars, va nous donner l’occasion de rentrer dans nos couches les plus sombres et froides pour aller puiser en profondeur des parties de nous encore inconscientes, tout en allant jusqu’au bout de nos épreuves ou de nos combativités.

Soleil et Lune en transit en Scorpion sont ainsi en analogie avec la maison VIII, maison des crises et des transformations, mais aussi avec la maison I, maison de notre Moi intime. De ce fait, le couple Soleil/Lune va donc mettre en lumière notre affirmation de soi et notre capacité de transformation intérieure ou inconsciente et cachée, ainsi que nos capacités de détachement en transitant le 2ème décan des Scorpions qui est régit par Uranus et qui nous invite à retrouver notre indépendance mais aussi notre liberté intérieure, dans les domaines ou Soleil/Lune transite dans chaque thème natal.

En aspect de trigone à Neptune, notre énergie de vie, et nos émotions vues sous la loupe du Scorpion vont nous permettre d’être plus sensibles et plus réceptifs, et d’être au plus près de la réalité de nos intentions, grâce à nos capacités de régénération qui vont pouvoir œuvrer dans nos vies, pour apporter plus de sens et de spiritualité.

D’autant plus que Soleil/Lune au sextile de Pluton accentue nos capacité de régénération qui sont nécessaires à notre harmonie intérieure, mais d’une façon moins radicale, plus dans l’équilibre, car Pluton est conjoint à l’astéroïde Vesta.

Vesta, dans la mythologie Romaine, représente la déesse du foyer et par extension, de la maison et de la famille. Sa présence était symbolisée par le feu sacré qui brûlait dans son foyer et ses temples. Elle s’associe donc au signe de la Balance. Elle a donc une connotation d’équilibre et d’harmonie.

Ainsi Pluton en Capricorne agit donc sur la longueur, modifiant et transmutant nos structures, quelles soient professionnelles, familiales, relationnelles, psychiques, mais conjoint à Vesta et au sextile de Neptune, ce combat intérieur pour cette nouvelle lune du 7 novembre nous permet de rentrer en contact avec différentes possibilités vitales qui nous donneront les moyens d’améliorer nos vies avec harmonie.

D’ailleurs, Uranus est toujours au trigone de Saturne ce qui nous permet de faire les changements qui nous incombent avec plus de poids, de sérieux, de réflexion, mais surtout afin que ces changements que l’on a commencés à amorcer à la pleine lune du 24 octobre, puissent s’enraciner sur des changements et des concrétisations à long terme.

Vénus est d’ailleurs toujours en mode rétrograde, mais cette fois-ci, elle rétrograde dans le signe de la Balance, signe des autres, des diverses associations, des couples, des divers contrats, de la justice, de la vie sociale. Vénus ici nous demande de nous redéfinir dans ces domaines et de rectifier ce qui n’est plus aligné, afin de retrouver l’équilibre et l’harmonie que tout un chacun espère et désire dans ces relations avec autrui. Car toujours en opposition à Uranus, Vénus montre ici des difficultés ou des tensions émotionnelles et affectives, des insatisfactions, des difficultés à équilibrer ce qui se trame à l’intérieur, avec nos partenaires, ou nos diverses autres relations affectives.

Comme vous le voyez, Vénus est conjoint à Cérès:

Dans la mythologie Romaine, Cérès était la Déesse de l’agriculture, de la moisson. Elle représente donc la récolte de ce que l’on a semé et s’associe donc au signe de la Vierge. Ainsi, Cérès cherche à nourrir, à prendre soin, à se dévouer pour les autres, elle est symboliquement comme l’amour d’une mère, absolu et sans condition.

De ce fait, Conjoint à Vénus, Cérès, va nous aider à trancher une dépendance affective, relationnelle, associative, dans le but de guérir les parts de nous en souffrance. Relations qui ont la forme d’une dépendance symbolique où l’on va rechercher l’amour symbiotique et spirituel de la mère, mais que l’on doit couper, parce qu’il est nécessaire d’apprendre à évoluer seul et par ses propres moyens. Cette libération est nécessaire à notre âme, pour pouvoir continuer à avancer et à évoluer, d’où l’importance de faire un travail en profondeur avec cette Lune en Scorpion, sur la mère et l’archétype maternel, lâcher prise et transmuter sur nos attentes infantiles pas encore, tout à fait guéries, pour nous individualiser avec Uranus et devenir des êtres libres, créateurs et porteurs d’une nouvelle humanité.

Mais en attendant ce jour, il nous faut descendre dans les tréfonds de nos êtres et transmuter concrètement nos relations affectives quelles qu’elles soient. Avoir conscience des relations qui nous font souffrir et auxquelles nous sommes attachés plus que de raison et qui génèrent des conflits et des tensions, source de nombres de nos problèmes dans nos relations et dans nos vies, avec un carré Vénus/Pluton.

Déloger nos passions qui cachent inconsciemment des raisons autres que celles que l’on veut bien croire et qui nous font vivre une instabilité émotionnelle et sentimentale, générant des tensions et des tiraillements entre notre besoin affectif de dépendance et de sécurité et notre besoin de nous libérer de ces attaches et de retrouver notre liberté d’être avec l’opposition Vénus/Cérès/Uranus.

On est loin de l’amour compassion, universel et spirituel avec notre entourage, bien au contraire, on le possède, on le manipule, on le modèle à notre sauce, à nos attentes, on lui fait du chantage affectif, on dit l’aimer, mais en fait, on ne projette sur lui que nos propres peurs, nos propres manques, nos propres souffrances et blessures non cicatrisées. On n’aime pas l’autre, on aime la représentation symbolique que l’on a jeté sur lui, on aime l’image qu’on en a fait, ce qui revient à dire qu’on aime notre construction égotique et affective, loin de la réalité concrète que l’on a devant les yeux. Et si par malheur l’autre ne répond pas à nos attentes et à nos désirs, on le lapide, on le met plus bas que terre, on l’écrase de nos insatisfactions et de nos mécontentements, comme cela a toujours existait depuis la nuit des temps. Et ce sesqui-carré Vénus /Neptune, aspect karmique par excellence, est là pour que nous puissions faire naître à l’intérieur de nous une toute nouvelle conscience de l’amour, réorienté vers un amour plus spirituel, qui n’enchaîne pas mais qui libère, qui écoute, qui est compatissant, et qui nous plonge dans l’empathie envers les autres. En même temps, Neptune, n’est-il pas l’octave supérieur de Vénus qui s’adresse au cœur de tout un chacun, qui est de prendre conscience de nos attaches émotionnelles et de notre façon d’aimer ?

La solution nous est donnée dans ce trigone Vénus/Mars, car Mars en Verseau permet de couper, avec nos attaches, de nous libérer et de retrouver notre indépendance. En coupant sur nos dépendances, il nous permet de retrouver un certain équilibre entre nos désirs et nos sentiments et d’être dans un équilibre plus juste.

Cependant, la maîtrise de nos actions est indispensable, car avec la conjonction Mars/Lune Noire, il se pourrait qu’on ait du mal à maîtriser cette énergie de libération et l’on pourrait bien osciller entre l’indécision, les peurs, ou l’impulsivité, et agir de façon désordonnée ou précipitée, lorsque le sextile Mars/Uranus, trigone Saturne /Uranus, nous invite à la pondération et à l’action canalisée et réfléchie. L’homme pourrait exprimer son côté guerrier et violent et la femme pourrait se heurter à des relations conflictuelles avec l’homme et ce de façon exagérée avec le carré Mars/Lune Noire-Jupiter qui amplifie la façon d’agir et donne de l’impatience à nos désirs et à nos actes.

Cela sera peut-être la dernière mise en lumière de Jupiter en Scorpion, qui en transitant dans ce signe, d’octobre 2017 à novembre 2018, a pu révéler, dévoiler des choses sombres, cachées, secrètes, inconscientes, des non-dits, des traumatismes, des mensonges, des conflits, des luttes, des abus et favoriser les changements, les mutations et les transformations qu’il générait et imposait dans nos vies, en vue d’un renouveau et d’une reconstruction. Mais il a aussi permis dans les domaines ou il transitait dans nos vies, d’expanser ces domaines-là, et de les transmuter lors de sa rétrogradation pour repartir sur un sang plus frais et plus neuf.

Ainsi, pour cette dernière ligne droite, puisque Jupiter quitte le signe du Scorpion pour faire son entrée dans le signe du Sagittaire au lendemain de la nouvelle Lune, le 8 novembre 2018, Jupiter sera en conjonction à Mercure, permettant à notre communication d’être plus enthousiaste, plus fluide, plus aisée, plus ouverte.

Mercure transite justement le signe des Sagittaire, ce qui permet à notre mental d’œuvrer vers un idéal de vie, ou une conception plus en adéquation avec la personne que l’on est, il s’agit de donner un sens à nos actions, d’être en quête d’une signification, ou en tout cas d’aller dans ce sens-là, tout en ne se perdant pas dans des illusions ou des utopies qui n’auraient qu’un pâle reflet de la réalité, avec un carré Mercure/Neptune.

Pour tout cela, Jupiter au quinconce d’Uranus, nous invite à modifier, rectifier et transmuter, notre désir d’expansion avec les possibilités de changements que la vie nous occasionne, pour tirer sa révérence et nous propulser en Sagittaire, le lieu de tous les possibles, puisque Jupiter revient chez lui au bout de 12 ans de transit à travers tous les signes, et pour toute l’année à venir, amplifiant et renforçant ses actions.

Justement, pour l’occasion, ne manquez pas la prochaine vidéo de l’entrée de Jupiter en sagittaire, en vous abonnant à la chaîne YouTube.

De plus, après une bonne année dans le signe du Lion, ou nous devions affirmer et rayonner l’être que nous sommes, le NN en Lion, tire lui aussi sa révérence et fait son entrée dans le signe du Cancer en cette nouvelle lune du 7 novembre 2018.

Dans le signe du Cancer, le NN va nous ouvrir à notre monde émotionnel, à nos capacités affectives, à notre foyer, à notre famille, à notre imaginaire, développant notre sensibilité, pour recontacter ou retrouver cet enfant intérieur et cette innocence enfouie ou bloquée pour nombre d’entre nous.

De ce fait, le grand carré ou croix cosmique entre le NN – VénusR/Cérès – NS et UranusR est toujours d’actualité, en nous mettant au défi d’agir pour nos intérêts futurs, de lâcher l’ancien qui ne nous cause que souffrance et de continuer à remettre en cause nos valeurs, nos sentiments et nos relations affectives, qui ne rentrent pas dans une conception idéalisée de l’amour créateur…

Chiron continue de rétrograder dans le signe du Poisson, pour qu’enfin, nous puissions prendre conscience de nos états de victimes ou de sauveur et que l’on se donne les moyens de guérir ces parts de nous, karmique et ancestrales, et ainsi reconnecter notre monde à la réalité concrète de la vie.

En conclusion, pour cette nouvelle Lune, tous les acteurs sont-là, pour que nous nous transformions une bonne fois pour toutes et que nous commencions quelque chose de nouveau, libérés des vieux schémas relationnels. Et comme tout ce que l’on fait, dit ou pense vient des bases de notre éducation et de nos conditionnements, l’évolution qui se met en marche avec ce NN en Cancer, va pouvoir se jouer toute l’année 2019 au sein de nos familles, véritable terrain de nos transformations intérieures.

Je vous souhaite à toutes et à tous, une très bonne nouvelle lune et une très bonne libération et guérison de vos diverses dépendances affectives et relationnelles.

Source: http://astrotransgenerationnel.over-blog.com/